Accueil
Présentation
Qui sommes-nous
But de l'association
Adhésion
Contact
Mentions légales

AFICS : Association de Femmes pour l'Information après Cancer du Sein

Actualités Informations juridiques Biographie Groupes de parole Parrainage


Info médicales : Le traitement hormonal adjuvant

Certains cancers du sein possèdent des récepteurs aux estrogènes, environ les 2/3. Ce sont les cancers les plus différenciés. Ces cancers se développeront un peu plus vite s’ils sont en présence d’estrogènes. Leur développement sera ralenti si on supprime les estrogènes, jusqu’à sans doute empêcher complètement le développement de micro-métastases.

Les estrogènes sont sécrétés par les ovaires, chez la femme de la puberté à la ménopause. Après la ménopause une sécrétion plus faible d’estrogènes persiste. Les premiers traitements à visée hormonale ont consisté à supprimer les ovaires chirurgicalement ou par radiothérapie. Cette pratique était réalisée pour les cancers les plus graves parce qu’on a vite constaté que la carence en estrogènes avait des effets délétères importants. Aujourd’hui, on peut pratiquer une suppression ovarienne temporaire, par traitement médicamenteux, les effets délétères sont liés à la durée de la suppression ovarienne, ils sont importants.

Les traitements hormonaux adjuvants ont un effet anti estrogénique au niveau du sein et du cancer. Il en existe plusieurs, dont les modes d’action et les effets indésirables sont très différents. Les cancérologues informent rarement les femmes sur ces différents traitements. Le plus souvent ils disent que ces traitements diminuent le risque de récidive d’environ 50%, ce qui est vrai mais très incomplet.

Pourtant l’évaluation du bénéfice par rapport aux risques est indispensable individuellement pour chaque patiente et l’information est une obligation légale.

Ces différents traitements utilisés en adjuvant (c’est-à-dire complémentaires et préventifs d’une récidive) sont :
- Le tamoxifène
- Les inhibiteurs de l’aromatase
- Les analogues de la LH-RH associés soit au tamoxifène soit à un IA

Le tamoxifène est préférentiellement prescrit chez les femmes jeunes, avant la ménopause, mais peut aussi être prescrit après la ménopause. Les inhibiteurs de l’aromatase ne peuvent être prescrits qu’après la ménopause. Avant la ménopause ils ne sont pas efficaces, ils doivent dans ce cas être associé aux analogues de la LH-RH qui supprime la fonction ovarienne.

Informations médicales

Suite : Tamoxifène